Entendu ce jour à Avranches. 
Le vin d'honneur servi dans la salle de réunion du conseil municipal, au 1er étage de la mairie d'Avranches, à l'issue de la cérémonie de l'armistice du 8 mai 1945 à Avranches a été l'objet d'une petite polémique politique.
Grosso-modo.
A cette occasion deux discours ont été lus, l'un par le maire d'Avranches, M. Guénhaël Huet et l'autre par M. Jean Bizet, sénateur UMP de la Manche.
Si le discours consensuel et apolitique lu par le maire d'Avranches, candidat aux législatives, n'a pas soulevé de problème, celui du sénateur a été plus "discuté".
M. Bizet aurait annoncé à l'assistance qu'il représentait Philippe Bas [autre candidat à l'élection législative]  à cette cérémonie (alors que ce dernier n'aurait jamais été invité) en précisant par ailleurs que le ministre de la santé serait présent cet après midi à St James.
De nombreuses personnes ont été choquées par la suite des propos politiques tenus par le sénateur : actualités autour de l'élection de Nicolas Sarkozy, visite prochaine du nouveau président en Allemagne, ...
Une grande partie du public a trouvé déplacé ce discours politique tenu à l'occasion de cette cérémonie du 8 mai.
Ce que n'ont pas manqué de faire remarquer à Jean Bizet à l'issu de son discours le maire d'Avranches, ses premiers adjoints (MM. Delaunay, Guérin, Mme Hayère, ...) et des anciens combattants.